TÉL: 03.87.77.82.27

Notre Histoire

Il était une fois….

A tout juste 10 km de Metz, la terre de RUGY est située en pays Messin (entité géographique et historique distincte de la LORRAINE) sur la rive droite de la Moselle et sur les coteaux encadrant cette belle rivière qui coulait paisiblement dans une vallée très large. Les coteaux côté Ouest sont plus escarpés c’est le pays minier et industriel de la Lorraine. Les coteaux Est sont par contre plus mollement ondulés et livrés à peu près exclusivement à l’agriculture.

RUGY est un village, situé au sommet d’une petite éminence et entouré par le terroir de RUGY, d’une surface d’environ 500ha. Toutes les habitations sont groupées en un hameau compact contrairement à l’habitat dispersé que nous connaissons dans l’Ouest.

Le-dit village fait partie de la commune d’Argancy, d’une surface d’environ  1.500ha et comprenant en tout trois agglomérations :

  • ARGANCY, petit bourg rural en bordure de la Moselle, une église datant environ de 1870 et sans intérêt architectural.
  • OLGY, au sud du bourg est aussi important en fermes.
  • RUGY enfin au nord de la commune.

 

Un présent inestimable !

Un peu d’histoire sur le petit château de Rugy…. A travers une note de Michel de Rugy ci-dessous reproduite.

Au cours de l’année 1919, le domaine de Rugy sort de la famille De Rugy par cession au profit de la famille LORRAIN, des exploitants agricoles.

En avril 1975 Michèle et Michel KEICHINGER font l’acquisition du manoir, avec leur fils Mickaël et mettront au monde Julia quelques temps plus tard.

L’autorisation d’ouvrir un petit hôtel de 20 chambres est donnée en mars 1977….

«  Par un extrait de la revue « Vieilles Maisons Françaises » d’Avril 1974, nous apprenons que les V.M.F. de Moselle dans leur sortie du 21 octobre 1973 avaient fait étape à Rugy.

«  Une très nombreuse assistance participait à cette promenade d’automne. Le rendez-vous avait lieu au hameau de  Rugy qui conserve un manoir des XVI è et XVIIè siècles et une chapelle construite en 1666 en l’honneur de la nativité de la vierge. Après avoir appartenu aux barons d’ELZ, eux-mêmes héritiers de l’importante famille des HEU, cette propriété fut achetée par les PETITJEAN et passa par mariage en 1675 aux GOULLET, famille ancienne et distinguée du Pays Messin, mes ancêtres, qui s’en défirent récemment.

La cuisine (actuellement salon se trouvant à côté de la réception) de la maison présente une particularité assez rare : les espaces entre les solives du plafond sont garnis de carreaux de terre cuite dont le centre est orné en creux, d’une marguerite stylisée, Rugy va être mis en vente et il faut espérer qu’il tombera entre de bonnes mains ».

Août 1974, Michel de Rugy.

Selon des recherches entreprises par ce dernier, un de ses aïeul est à l’origine de travaux importants dans le manoir, il s’agit de Louis Auguste GOULLET DE RUGY, écuyer, Seigneur de Rugy, Capitaine de la Grande Fauconnerie de France, né le 22 décembre 1686 et baptisé à la paroisse de Saint-Eucaire à Metz, mourut à Paris le 22 mai 1754.

Dans son testament, daté de 1749, il est entre autre mentionné ceci : «  La maison Seigneuriale de Rugy comme ayant besoin d’être agrandie et couverte d’ardoises, ainsi que le colombier ». Il désirait être enterré dans la chapelle qu’il avait en travaux durant son enfance. Peut-être y est-il réellement enterré ?

 

Le présent…

Les quarante-sept chambres réparties dans la demeure sont de thèmes différents et de dimensions agréables. Notre exigence à La Bergerie est de nous assurer que votre séjour soit un véritable plaisir.